mer, 07/02/2024

Ans Persoons, Secrétaire d’État bruxelloise à l’Urbanisme et au Patrimoine, Philippe Close, Bourgmestre de la Ville de la Ville de Bruxelles, Adel Yahia, Senior Managing Director Belgique et Luxembourg chez Immobel et Frédéric Van Der Planken, CEO et Fondateur de Whitewood, ont donné aujourd’hui le coup de départ symbolique des travaux sur le projet OXY.

Dans le centre de notre capitale, entre la place de la Monnaie et la place De Brouckère, des travaux ont débuté aujourd’hui sur le chantier d'un nouveau point de repère de Bruxelles.
​L’emblématique immeuble de bureaux de style moderniste, qui servait autrefois de siège et de bureaux bruxellois à bpost, se voit désormais offrir un avenir radieux grâce à de nombreuses nouvelles fonctions urbaines. En effet, le bâtiment accueillera des logements, des bureaux, un hôtel, des boutiques, des équipements, un parking pour vélos et voitures, un jardin public de 6 000 m² et un restaurant avec un rooftop bar.
​Le projet des promoteurs Immobel et Whitewood a été baptisé OXY, un nom inspiré par sa forme moderniste typique. Cette rénovation complète s'inscrit pleinement dans la vision de la Région bruxelloise et de la Ville de Bruxelles de ne plus démolir les bâtiments, mais de les rénover de manière durable tout en respectant leur design original et en leur donnant des fonctions contemporaines qui s'intègrent davantage dans un environnement approprié.
​Le bâtiment a été conçu par le cabinet norvégien Snøhetta et le cabinet belge Binst Architects.

 

« Nous ne pouvons surtout pas répéter les erreurs du passé. C'est pourquoi il importe tant de ne pas démolir ce bâtiment emblématique, de le rénover et de le préparer pour l'avenir. Ce bâtiment moderniste est un point de repère dans le centre, tout le monde le connait. Il sera désormais bien plus ouvert au piétonnier qui l'entoure. Outre des bureaux viendront s'ajouter des logements, un hôtel, un restaurant et une terrasse sur le toit offrant une vue imprenable sur Bruxelles. », déclare Ans Persoons, Secrétaire d'État bruxelloise à l'Urbanisme.

« Bruxelles est une ville en constante évolution. Ses bâtiments changent ainsi que l’utilisation qui en est faite au fil du temps. Le bâtiment qui était auparavant le centre administratif de la Ville est actuellement en pleine métamorphose afin de pouvoir accueillir toute une série de nouvelles fonctions qui renforcerons encore la dynamique de notre centre-ville », déclare Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

Adel Yahia, Senior Managing Director Belgium & Luxembourg : "Nous croyons fermement en la transformation du cœur de Bruxelles en faisant du nouveau bâtiment OXY un repère incontournable. Nous allons redonner à ce bâtiment iconique sa place légitime grâce à une combinaison de bureaux, un hôtel et des logements entourés d'espaces verts."

"La construction d'une promenade unique sur le podium historique du bâtiment permettra de repositionner qualitativement le site dans son environnement au cœur de Bruxelles," Frédéric Van Der Planken, CEO et Fondateur de Whitewood.

 

Patrimoine moderniste, durabilité et multifonctionnalité vont de pair

Le Centre de la Monnaie a été construit entre 1967 et 1971 selon les plans des architectes André et Jean Polak, Jacques Cuisinier, Jean Gilson et Robert Schuiten. Ce bâtiment a remplacé l'Hôtel des Postes et Télégraphes datant du XIXe siècle. Le bâtiment est resté le siège de l'entreprise postale belge jusqu'au déménagement de bpost dans la MultiTower, de l'autre côté du boulevard Anspach, l'année dernière.

L'emblématique tour de bureaux se verra désormais offrir un avenir au moins aussi emblématique et multifonctionnel. Les architectes respectent la conception originale et préservent l'âme du bâtiment, tout en rendant possible une interprétation contemporaine et en reliant beaucoup mieux le bâtiment à l'espace public qui l'entoure. Cet espace public était presque entièrement articulé autour du règne sans partage de la voiture dans les années 1970, mais aujourd'hui, ce sont les piétons et les cyclistes qui sont rois et reines dans les environs immédiats.

Outre les 43.000 m² de bureaux, le bâtiment abritera également 600 m² d'équipements, 200 m² de commerces, 616 places de parking pour les vélos et 184 pour les voitures, un hôtel de 15.000 m² comprenant 316 chambres, des services de restauration avec un bar sur le toit, un jardin public sur le toit de pas moins de 6.000 m², de nombreuses terrasses et 112 logements. Les logements totalisent 12.000 m² et sont de taille variable. Il s’agit de 22 studios, 40 appartements d'une chambre, 38 appartements de deux chambres et 12 appartements de trois chambres.

Le bâtiment rénové se distinguera à plusieurs égards en termes de durabilité. Le projet fait le choix de procéder à une rénovation complète permettant la réutilisation des matériaux sur place ou ailleurs (urban mining). Grâce à l'emplacement stratégique du bâtiment au cœur de Bruxelles, littéralement au-dessus de la station de métro De Brouckère, les futurs utilisateurs disposeront de nombreuses options de mobilité. Le bâtiment se distinguera également en termes de durabilité énergétique. Il intégrera par exemple des pompes à chaleur et des panneaux solaires dans les façades. Le bâtiment offre également de nombreuses terrasses avec des plantations, avec en point d'orgue un jardin public de 6.000 m² sur le toit.

Un prestige international

Le cabinet norvégien Snøhetta, qui a conçu le projet avec le cabinet belge Binst Architects, n'en est pas à son coup d'essai en matière d'architecture internationale de haut niveau. Snøhetta a notamment conçu l'opéra d'Oslo en Norvège, la Bibliotheca Alexandrina en Égypte et le nouveau Times Square à New York. Bruxelles aura bientôt un point de repère et d'attraction, cela ne fait aucun doute.

 

Un concours international d’architecture

En septembre 2019, Immobel, Whitewood et DW Partners ont lancé un concours international d'architecture en collaboration avec le Maître architecte bruxellois (BMA) pour le redéveloppement du bâtiment de 62.000 m² situé au-dessus du centre commercial 'The Mint'.

Lors de la première phase, cinq bureaux internationaux ont été sélectionnés par le jury composé de représentants de la Région de Bruxelles-Capitale, de la Ville de Bruxelles, du Maître architecte bruxellois, d'Immobel et de Whitewood.
​Le jury a finalement choisi le projet du bureau norvégien Snøhetta et du bureau belge Binst Architects. Le respect de la valeur architecturale du bâtiment existant et son intégration dans le contexte urbain ont été considérés comme des facteurs clés. Pour l'exécution du projet, les architectes sont également assistés par les cabinets d'architectes bruxellois DDS+ et A.D.E.
​​
​Urban.brussels a délivré le permis d'urbanisme en mars 2023. Le démantèlement du bâtiment a commencé peu après et aujourd'hui, 7 février 2024, le départ symbolique des travaux de construction est donné. Le bâtiment rénové devrait être livré au cours du premier semestre 2027 si les travaux se déroulent comme prévu.

La transformation du centre-ville

OXY n'est pas le seul projet de rénovation aux abords des boulevards centraux. Le réaménagement de l'espace public a très clairement servi de catalyseur aux acteurs privés et publics pour rénover les bâtiments de la zone et leur donner de nouvelles fonctions tournées vers l'avenir. Il suffit de penser à la Bourse qui a récemment ouvert ses portes, à la tour Multi, à The Mint et The Dome, à la rénovation de l'Ancienne Belgique, au Brouck'R et à de nombreux projets de rénovation plus modestes qui font revivre la grandeur d'antan, comme la rénovation des auvents de la rue de la Bourse, du Grand café et de la pharmacie à l'angle du boulevard Anspach et du Marché aux Poulets.

Pour en savoir plus : oxybrussels.eu
OXY main view