À Paris, où la qualité et le prix des logements, la préservation des bâtiments historiques et les concepts à usage mixte figurent parmi les priorités, un projet comme Tati Barbès démontre qu’il est possible d’atteindre tous ces objectifs d’un seul coup.

Avec un design qui respecte le bâtiment iconique et conserve un maximum de structures existantes, et un projet qui répond aux besoins humains, sociaux et culturels du quartier, Immobel France — en collaboration avec le Studio Belem (architectes) — a remporté le concours Tati Barbès organisé par la Ville de Paris et les propriétaires privés du bâtiment.

Malik Lemseffer et Edouard Bettencourt, fondateurs du Studio Belem, expliquent : « Plusieurs générations de personnes issues de tous les milieux sociaux ont fait leurs courses dans ce magasin Tati Barbès. Plus qu’un simple commerce, c’était une expérience, un véritable symbole de son époque. Immobel avait la ferme intention de faire revivre cette diversité, ce caractère unique, et de les intégrer dans le nouveau projet Tati Barbès de 8 000 mètres carrés. »

Le projet comprend plusieurs bâtiments. Le bâtiment d’angle, avec sa façade emblématique, abritera un espace culturel au rez-de-chaussée et aux étages souterrains, et de nouveaux bureaux dans les étages supérieurs. Le projet prévoit également un hôtel et quelques commerces. Il réattribue aussi une fonction résidentielle aux bâtiments, puisque 30 % de l’espace est réservé au logement social. Pour assurer un confort maximal à tous les utilisateurs, une attention particulière a été accordée à la luminosité, à la qualité des matériaux et à l’excellence des finitions — conformément au niveau Excellent du certificat BREEAM, auquel le projet aspire.

Avec ce projet légendaire, nous sommes très heureux de pouvoir contribuer, en collaboration avec Immobel, à Réinventer Paris 

TatiMalik Lemseffer et Edouard Bettencourt,
fondateurs du Studio Belem

« Nous avons également veillé à ce que les utilisateurs puissent profiter d’un certain espace extérieur, les deux dernières années ayant démontré combien cela était vital pour le bien-être général de chacun », poursuivent les architectes. « Tous les nouveaux appartements situés à l’arrière du bloc sur la rue Bervic disposent d’une terrasse extérieure et ont une vue imprenable sur le Sacré-Cœur, tandis que le rooftop végétalisé de 180 mètres carrés deviendra un lieu de rencontre attrayant pour tous les résidents. »

Paris étant souvent qualifiée de « ville du quart d’heure », puisqu’elle entend permettre aux Parisiens d’avoir accès à tous les commerces et services de première nécessité dans un rayon de 15 minutes, les architectes ont analysé l’offre commerciale déjà présente dans le quartier et ont proposé des locaux commerciaux de différentes tailles. Des activités commerciales de tous types pourront donc s’y installer : boulangerie, fleuriste ou marchand de fruits et légumes, mais aussi de plus grands commerces tels que des magasins de meubles ou de mode.

La transformation du complexe Tati Barbès hisse ce bâtiment emblématique parmi les lieux d’exception conçus pour durer. Et c’est précisément ce que vise le processus « Réinventer Paris » : repenser et remodeler la façon dont les Parisiens vivent, travaillent et se divertissent.

« Avec ce projet légendaire, nous sommes très heureux de pouvoir contribuer, en collaboration avec Immobel, à Réinventer Paris », concluent Edouard et Malik.

Tati