lun, 31/10/2022

La décarbonisation du secteur immobilier est une nécessité, pas une option. Elle ne sera possible que si tout le monde collabore. Lisez notre document d’opinion faisant suite au Sommet inaugural de C Change, qui s’est tenu ce 12 octobre 2022 à Rotterdam. – Par Sven LENAERTS

 

C Change : qu’est-ce que c’est ?

C Change est un programme dirigé par l’Urban Land Institute (ULI) visant à mobiliser le secteur immobilier européen en faveur de la décarbonisation. Le sommet C Change a constitué une étape importante dans ce sens. Le « C » est donc celui de « climat », mais aussi de « collaboration » et de « changement réel ».

Il a été créé à la fin de l’année 2021 par un groupe d’acteurs majeurs de l’immobilier. Ceux-ci se sont unis avec une volonté : collaborer et œuvrer pleinement afin d’éduquer ce secteur à la décarbonisation et lui donner accès à des solutions pratiques. En tant qu’un des partenaires fondateurs de ce groupe, Immobel est convaincu, pour accélérer ce cheminement vers la décarbonisation, que le secteur a besoin de langages, d’outils communs et d’un accès aux connaissances.

Rénover l’existant

L’empreinte environnementale de l’immobilier représente 40 % des émissions mondiales de CO2. Le secteur a donc besoin de meilleures méthodes de développement, de construction et d’exploitation des bâtiments se concentrant à la fois sur le carbone opérationnel, et le carbone intrinsèque.

Les réglementations ont poussé, d’une part, le secteur à concevoir des nouveaux bâtiments proches de la neutralité carbone sur le plan opérationnel, et d’autre part, les propriétaires à améliorer l’efficacité énergétique de leur parc immobilier pour attirer des locataires. Cependant, les matériaux de base et les structures des bâtiments contiennent également du carbone intrinsèque.

La meilleure façon d’éviter d’émettre ce dernier est évidemment de se concentrer sur la rénovation de l’existant. Cela signifie réduire la consommation énergétique des bâtiments par des travaux de rénovation visant à améliorer les niveaux d’isolation, à intégrer des systèmes et des technologies efficaces, et, quand c’est possible, à répondre à la demande d’énergie par des sources renouvelables.

Privilégier la rénovation des bâtiments existants, plutôt que leur démolition, et adopter une approche circulaire visant à minimiser le carbone intrinsèque sont au cœur de la stratégie d’Immobel. Tant dans ses activités de développement que dans celles d’investissement.

Reconversion urbaine

Les projets de reconversion urbaine, tels qu’Isala et Oxy à Bruxelles, ou Tati et Saint-Antoine à Paris, visent à minimiser les émissions de ce type de carbone et à adopter un concept d’énergie sans fossile. Et ce dans le cadre d’une approche holistique de la durabilité reconnue par des labels internationaux tels que BREEAM ou HQE et WELL. À travers sa stratégie « Green Office Impact Strategy », Immobel Capital Partners s’engage à une utilisation neutre en carbone de ses actifs d’ici 2030.

Dès les premières étapes de la conception, Immobel utilise pour méthodologie les analyses du cycle de vie (ACV) afin d’améliorer les processus de construction. Cette approche peut sembler évidente, pourtant, elle n’a toujours pas été normalisée par le secteur alors que la nécessité de travailler avec des normes communes est indéniable. Les ACV encourageront le secteur à calculer les émissions sans se limiter à documenter l’empreinte carbone d’un bâtiment. L’ACV a le potentiel de devenir un outil de conception progressif qui aide nos équipes à améliorer l’efficacité énergétique ou à opter pour des choix alternatifs à l’acier, au ciment et à d’autres matériaux à fortes émissions de carbone.

Outre l’ACV, chaque projet de rénovation d’Immobel en phase de conception fera l’objet d’un inventaire de réemploi afin d’optimiser ce dernier et le recyclage valorisant des matériaux, sur le même site ou ailleurs.

Collaborer pour initier le mouvement

En fournissant des connaissances, des outils et en éduquant sur les sujets de décarbonisation, le Sommet C Change peut être considéré comme le début d’un mouvement. Celui qui va encourager le secteur à aller au-delà des actions individuelles et à collaborer. Le but ? Opérer un changement au sein de l’industrie, harmoniser les pratiques et éviter les solutions parcellaires.

Ce Sommet a été l’occasion d’aborder deux points d’intervention importants qui, pour changer la donne, nécessitent l’attention collective du secteur :

  • une méthodologie commune pour évaluer les risques climatiques transitoires dans le cadre des évaluations immobilières afin d’éviter la stagnation de nos marchés d’investissement et les actifs délaissés
  • des moyens pratiques pour améliorer l’adéquation des attentes des locataires et des propriétaires pour créer des objectifs communs de décarbonisation et de modernisation.

 

Plus d'infos

Immobel appelle toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur à rejoindre le mouvement C Change et à s’engager pour un véritable changement.

Envie d’en savoir plus sur la décarbonisation et son effet bénéfique sur nos villes ? Consultez le rapport de l’ULI intitulé « Breaking the value deadlock: enabling action on decarbonisation » sur C Change | ULI Europe.

 

 

C Change Summit